Pascal Voirand
Paroles d'experts

Salesforce World Tour : avant-goût des festivités

Le Salesforce World Tour, quésaco ?

Le Salesforce World Tour de Paris est la petite sœur française du salon Dreamforce de San Francisco. Son but ? « Faire connaître nos dernières nouveautés et les succès de nos clients  ». Au milieu des différents stands, une grande scène rassemblera spécialistes de Salesforce, partenaires et clients. Seront notamment présents Alexandre Dayon, Président produits, et Parker Harris, cofondateur de Salesforce. A leurs côtés David Holder (Président des Maisons Ladurée), Isabelle Tribotté (Senior Vice President Global Customer Satisfaction & Quality chez Schneider Electric) ou bien encore Cindy Barotte (Directrice de l’association Action Culturelle Alzheimer) viendront témoigner de leurs partenariats avec Salesforce et des projets qu’ils ont mis en place. Un studio BFM Business couvrira le Salesforce World Tour en direct et servira de « caisse de résonnance » à l’évènement. En tout, ce sont plus de 5 500 visiteurs et 60 partenaires qui seront réunis ce jeudi 23 juin au Salon des Expositions de Paris, Porte de Versailles. « C’est un peu notre grande fête annuelle » résume le responsable des partenariats.

 

La « marguerite » Salesforce

Pour les quelques irréductibles qui ne connaîtraient pas encore Salesforce, une courte présentation s’impose. Pour Pascal Voirand, « Salesforce est une marguerite à nombreux pétales ». D’abord, un pétale historique : la vente CRM en BtoB, ou « Sales Cloud ». Lancée en 1999, Salesforce a en effet commencé par mettre en relation les équipes commerciales avec leurs clients, grâce à un logiciel de Customer Relationship Management, ou CRM, vendu sous forme d’abonnement et dans le cloud. « Avec le temps, nos clients nous ont amenés à élargir notre offre, jusqu’à, par exemple, toucher directement les consommateurs » raconte Pascal Voirand. C’est ainsi qu’est arrivé un autre pétale : le « Marketing Cloud ». « Pour Showroomprivé par exemple, nous proposons une gestion quasi-personnalisée des campagnes marketing ». Personnalisation de mails en fonction des habitudes des utilisateurs, store to location permettant à l’entreprise d’envoyer des notifications sur mobile quand une personne se retrouve devant sa boutique préférée, voilà des idées qui peuvent se transformer désormais en réalité… Avec ses outils marketing dernière génération, Salesforce compte bien mener la danse du « one to one marketing ». Autre pétale de la société au nuage bleu, le service-client, ou « Service Cloud ». « Du centre d’appels aux équipes de terrain et à la facturation, Service Cloud aide à anticiper les besoins de nos clients ». Parmi les dernières innovations de l’écosystème Salesforce, Pascal Voirand cite Zuora, outil de servicisation des produits  récemment mis en place par l’Argus de la Presse, en partenariat avec EI-Technologies. « Zuora est disponible sur AppExchange, l’« Apple Store » de Salesforce où sont hébergées des milliers d’autres applications que l’on peut ajouter à son instance Salesforce ». Celles-ci sont développées dans un autre pétale de la « marguerite Salesforce », AppCloud, plateforme permettant à ses utilisateurs de créer facilement des applications métiers. « Par exemple, Coca Cola Allemagne l’a utilisée pour proposer des applications web qui gamifient les relations avec ses clients, ses distributeurs et ses employés ».

Au-delà du CRM, Salesforce a donc progressivement construit une marguerite complète de services autour du client en s’appuyant sur le développement spectaculaire qu’a connu le cloud ces dernières années. « Tout l’enjeu des évènements comme le Salesforce World Tour est de montrer au grand public cette panoplie de nouveaux services ».

 

Analytics Cloud et IoT Cloud : deux nouveaux pétales à la marguerite ?

Sur les nombreuses innovations qui seront mises à l’honneur lors du Salesforce World Tour 2016, Pascal Voirand en retient deux : Analytics Cloud (aussi nommée Wave) et IoT Cloud. La première est un outil d’analyse des données en temps réel, la seconde connecte toutes les données de l’Internet des objets à Salesforce. « Ce sont nos deux grandes innovations de 2016, qui viennent compléter notre gamme de services actuels ». Centrées sur l’explosion du big data et des objets connectés, elles sont déjà utilisées aux Etats-Unis depuis plus d’un an et commencent leur déploiement en Europe. « En France, vous pouvez aussi apprécier les résultats de Marketing Cloud Social Studio sur le site POP 2017, observatoire de suivi des réseaux sociaux qui présente les grandes tendances pour l’élection présidentielle de 2017, en partenariat avec l’institut de sondage BVA ; on pourrait imaginer y utiliser rapidement Wave également ».

Pascal Voirand laisse enfin entendre qu’une autre brique ne manquera pas d’être évoquée le 23 juin : celle du e-commerce, avec l’annonce du rachat potentiel de Demandware par Salesforce. « Voilà qui complète encore notre portefeuille et nous rapproche de nos clients. Nous sommes très excités par cette nouvelle aventure ». La marguerite Salesforce n’en finit pas de pousser…

 

EI-Technologies : partenaire historique de Salesforce en France

Pour que les clients s’approprient ces nouveaux services, ils doivent trouver un partenaire capable de les intégrer dans leurs Systèmes d’Information et de former leurs collaborateurs. C’est là qu’EI-Technologies intervient. « EI-Technologies est un partenaire historique en France, nous travaillons ensemble depuis plus de 10 ans maintenant ». Leur avantage ? « Ils ont été parmi les premiers à comprendre l’importance de former continuellement les collaborateurs aux nouvelles versions de Salesforce (3 versions par an en moyenne) ». Le responsable des partenariats cite un projet récent mené pour le client Bergerat-Monnoyeur, concessionnaire familial français de Caterpillar. « Nous allons développer un projet qui transformera leurs services, en partenariat avec EI-Technologies. Les équipes d’EI-Technologies ont prouvé leur capacité d’adaptation en délivrant une intégration rapide grâce à une méthode agile efficace ». En amont de l’intégration et des formations, EI-Technologies joue aussi un rôle de conseil afin d’orienter les entreprises vers les bonnes solutions Salesforce. « J’interviendrai justement aux côtés de Béchara Raad, Président d’EI-Technologies, lors d’une table ronde consacrée à l’écosystème-conseil de Salesforce ».

 

Le mot de la fin ?

« Un dernier mot sur le 1-1-1 : 1% du temps de notre personnel, 1% de nos capitaux et 1% de nos produits sont mis au service de causes philanthropiques telles que Reporters sans frontières, Tous à l’école, ou encore l’association Action Culturelle Alzheimer. Cette initiative, nous la portons dans notre ADN depuis 1999 et nous en sommes très fiers. Nos partenaires y adhèrent aussi. Il nous semble important de mettre aussi cela en avant au Salesforce World Tour afin de promouvoir, à notre échelle, un mode de travail plus juste et plus ouvert au monde ».

 

Dans ce numéro